· 

Déconfinement : les restaurateurs se préparent à reprendre du service

Déconfinement : les restaurateurs se préparent à reprendre du service

PartagerTwitter

Alors que leur réouverture est prévue pour le 2 juin, les restaurateurs imaginent déjà à quoi ressemblera un restaurant tenant compte des contraintes sanitaires.
Avec l'appui de la médecine du travail, ils ont élaboré un guide des bonnes pratiques et des procédures.
 

Par Fabrice Bidault Publié le 21/05/2020 à 12:52

Il faut peut-être y voir un symbole! Le restaurant à Argentat choisi par l'UMIH et la médecine du travail, pour présenter les conditions de réouverture des restaurants s'appelle "Le sablier du temps".  Car, ce temps s'écoule bien trop lentement pour les restaurateurs depuis leur fermeture le 15 mars.

Tous sont impatients de rouvrir leurs portes et attendent la décision du Premier Ministre. Edouard Philippe devrait annoncer d'ici la fin du mois, la réouverture des restaurants le 2 juin, mais avec des conditions sanitaires très strictes. 

Un nouveau protocole sanitaire au menu

Dans la grande salle du restaurant corrézien, les dispositions envisagées ont été mises en place, et expliquées par Michel Solignac, le Président de l'Union des Métiers et des Industries de l'Hôtellerie de la Corrèze

Nous allons respecter une distance de 1,5 à 2 mètres entre les tables, ce qui va réduire le nombre de couverts, mais c'est nécessaire pour que les clients soient en confiance. Dans une salle avec 20 couverts, il n'en restera qu'une douzaine. Cela sera plus compliqué dans les espaces plus exigus. Les menus seront photocopiés et donc à usage unique.

Nous allons optimiser le service pour que les serveurs, masqués, aient le moins possible à intervenir sur la table. Il y aura une équipe de serveurs chargée de porter les assiettes, et une autre, gantée, qui devra débarrasser. Nous allons aussi doubler les couverts, en les installant dès le début du repas sur la table, et nous avons supprimer les ménagères sel et poivre pour ne pas avoir à les désinfecter.

Nous allons mettre en place des plans de circulation pour éviter que les clients se croisent, avec une entrée et une sortie différente, là où ce sera possible.

 

Dans les restaurants, il est, en effet, difficile d'appliquer deux mesures : le port permanent du masque et la distance d'au moins 1 mètre entre chaque personne. Il faut en effet pouvoir manger et profiter de la convivialité avec les autres convives.

Au niveau national,
l'UIMH travaille à l'élaboration d'un protocole sanitaire avec la direction générale du travail. Il faut, en effet, rassurer les clients qui sont aujourd'hui, selon les sondages majoritairement méfiants à l'idée de retourner dans ces établissements. 

L'hôtellerie-restauration représente un million d'emplois en France et une baisse durable de l'activité, ajoutée à trois mois de confinement, pourrait conduire à la fermeture de milliers d'établissements.